Publicité

Du 3 au 6 novembre ATANUKANS : À la découverte de la cosmogonie innu au Théâtre J. Armand Bombardier du Musée McCord

Publicité

Du 3 au 6 novembre 2022, le Festival interculturel du conte de Montréal (FICM) présente, en collaboration avec Terre Innue et le Musée McCord Stewart, une série inédite et exceptionnelle, Atanukans : À la découverte de la cosmogonie innue5 contes en innu, un par représentation, transmis par Charles-Api Bellefleur, accompagné de son teueikan, tambour sacré chez son peuple. À ses côtés sur scène, la poète et femme de lettres Joséphine Bacon, qui fera l’interprétation simultanée en français.

Chasseur, musicien, rêveur et porteur d’une cosmogonie complète forgée par le peuple innu, Charles-Api Bellefleur est l’un des derniers conteurs innus à retransmettre des histoires issues d’une tradition orale qui se poursuit depuis neuf mille ans.

La culture innue découle d’une certitude, celle que l’homme est dans l’univers au même titre que toutes les autres essences vivantes, ce qui, dans les cultures traditionnelles, inclut les arbres, les pierres, les insectes, le vent et bien d’autres espèces. Ces savoirs sont transmis de génération en génération par le biais de légendes. Dans cette série inédite de cinq atanukans sur une quinzaine dont est dépositaire Charles-Api Bellefleur, il y aura Mee, le premier de ce grand cycle, qui raconte la création du monde, grâce à un poisson qui sort de l’eau; Tshakapesh, un héros qui nous fait connaître le monde du rêve, seul à pouvoir accéder à tous les autres mondes; Auash kautikumit nous fait découvrir l’arrivée de l’été dans un pays où seul l’hiver existe, par le biais d’un enfant couvert de poux, abandonné par ses parents, qui part à la quête des oiseaux d’été; Aiaeshe, un récit fantastique, étrange et d’une richesse infinie qui raconte les aventures d’un enfant abandonné par son père qui sera sauvé par un insecte géant, ce qui lui donnera le courage de confronter son père ; et enfin, Mishukuekuatsheu – atshen atshenukue, récit dans lequel nous découvrons Mishukuekuatsheu, Carcajou, joueur de tour et structurateur du monde qui affrontera créatures géantes et autres monstres dans de nombreuses aventures épiques et loufoques.

Le regretté Serge Bouchard surnommait les Innus « le peuple rieur ». Ces représentations au Théâtre J. Armand Bombardier du Musée McCord Stewart seront remplies des rires francs de Charles-Api Bellefleur et Joséphine Bacon, qui nous livreront avec joie et complicité des récits qui racontent la place de l’humain dans le cosmos.

Charles-Api Bellefleur

Innu de Unamen Shipu (La Romaine) sur la Côte-Nord, Charles-Api Bellefleur est le gardien des légendes de son peuple. Grand porteur de traditions, précieux défenseur de l’innu-aitun, sa culture, et de l’innu-aimun, sa langue, il raconte ses histoires dans une langue colorée et pleine d’images. Chasseur et rêveur, il est aussi musicien. Il fait rayonner son art à travers la province et le pays, et représente une source d’inspiration pour les générations en quête d’accomplissement identitaire. En 2021, il a été lauréat de Maîtres de traditions vivantes, un programme national du Conseil québécois du patrimoine vivant qui vise à reconnaître des artistes et des artisans au talent exceptionnel qui maîtrisent une pratique ou une technique transmise de génération en génération.

Joséphine Bacon est une poète innue originaire de Pessamit. À la fois parolière et réalisatrice, elle est considérée comme une auteure phare du Québec et est reconnue sur la scène internationale. Elle a travaillé comme traductrice-interprète auprès des aînés – celles et ceux qui détiennent le savoir traditionnel – et, avec sagesse, elle a appris à écouter leur parole. Elle dit souvent d’elle-même qu’elle n’est pas poète, mais que dans son cœur nomade et généreux, elle parle un langage rempli de poésie où résonne l’écho des anciens qui ont jalonné sa vie. Les éditions Mémoire d’encrier publient ses recueils de poésie : Bâtons à message/TshissinuatshitakanaUn thé dans la toundra/Nipishapui nete mushuat et Uiesh – Quelque part. Pour ce dernier, elle reçoit le Prix des libraires du Québec 2019, catégorie poésie, et le prix Indigenous Voices Award 2019.

Du 3 au 6 novembre 2022

Musée McCord Stewart (Théâtre J. Armand Bombardier)

690, rue Sherbrooke Ouest, Montréal (Québec) H3A 1E9

Billetterie : https://www.musee-mccord-stewart.ca/fr/activite/atanukans-decouverte-cosmogonie-innue/

Musée McCord Stewart

Le Musée célèbre la vie à Montréal, d’hier et d’aujourd’hui. Il abrite l’une des plus importantes collections historiques en Amérique du Nord composée de plus de 1.5 million d’artefacts dont les collections de Costume, mode et textiles, Photographie, Cultures autochtones, Peintures, estampes et dessins, Culture matérielle et Archives textuelles.

Emplacement
690, rue Sherbrooke O., Montréal
Musée McCord Stewart